Les coopérations multi-acteurs et l’innovation collaborative au service de la santé

Essayons d’imaginer la santé en 2030 !

L’espérance de vie approche voire dépasse les 90 ans, les plus de 59 ans représentent 29% de la population, soit la génération du Baby Boom et les maladies chroniques engendrent des problèmes cliniques et comportementaux.

Grâce à l’innovation collaborative, la télémédecine se démocratise et le recours aux robots chirurgicaux est devenu une pratique courante dans plus de 15% des interventions. On peut même reproduire en 3D des organes à l’identique ou fabriquer des prothèses grâce à ce procédé.

Mais surtout, le patient citoyen est devenu un e-patient, instruit par Internet. Il a pris le pouvoir, exige attention et reconnaissance, il compare et prescrit (ou non) sur les réseaux sociaux tel ou tel hôpital, médecin, médicament…

Créé par l’Institut Esprit Service (IES), sous forme de Think Tank, le Lab Santé de demain, co-présidé par Catherine Livernet, Cymbi.O / By.O Group, s’est réuni une nouvelle fois le 29 janvier dernier au Medef.

Près de 30 témoins et 400 participants, issus d’entreprises et administrations, du monde académique et scientifique et d’organisations professionnelles sont venus exposer leurs points de vue pour débattre de l’écosystème de la santé pour les 20 prochaines années.

Une rencontre-débat pour mettre en oeuvre une dynamique de santé, placer le patient au coeur de son écosystème et repenser de nouveaux modèles d’innovation collaborative pour interconnecter les acteurs tout au long du parcours patient.

 

innovation collaborative santéQuels nouveaux modèles économiques et collaboratifs émergent favorisant le développement de l’ innovation collaborative   ?

Face à l’évolution inévitable du système de santé, les entreprises et acteurs publics doivent se tourner vers des partenaires externes pour faire émerger de nouvelles idées et imaginer ensemble de nouveaux modèles.

L’innovation collaborative constitue un enjeu majeur de développement pour imaginer ces nouveaux modèles.

Par exemple, Alain Coulomb, Président de Coopération Santé (une association qui promeut les coopérations entre professionnels de santé, associations de patients, et acteurs de la santé), a démontré l’intérêt de l’échange et du « faire ensemble » pour améliorer la collaboration entre tous les acteurs de la chaîne de soins et accroître l’efficience du système.

C’est aussi le cas de Catherine Livernet, présidente de Cymbi.O, une filiale de BY.O Group, accompagnant les entreprises privées et publiques dans le développement d’activités innovantesElle a apporté son expertise sur l’efficacité d’un écosystème lié aux axes de développement et d’innovation des entreprises.

Quand nos modèles actuels prennent appui sur des indicateurs d’activité, les futurs modèles doivent inciter à l’atteinte de résultats de santé grâce à la coordination et coopération d’un ensemble d’acteurs au sein d’un même parcours.

Pourquoi une réorganisation du système de santé est-elle vitale et indispensable ?

Cette réorganisation est nécessaire d’ici 2030 pour se transformer en un écosystème vertueux, décloisonné, associant sanitaire et social, établissements publics et privés, patients, associations, monde académique, entreprises …

Pour redessiner l’écosystème santé, le LAB Santé de demain de l’Institut Esprit Service a mis en évidence 5 grandes orientations :

  1. Placer l’humain au coeur de l’expérience de santé
  1. Penser innovation en santé et intégrer les ruptures sociétales, technologiques et expérientielles pour accélérer les transformations des acteurs de santé
  1. Renforcer la connaissance précise de la santé des patients grâce au numérique et la mise en place de politiques de prévention de leur santé avec la création de plateformes de services de santé
  1. Amplifier les coopérations plurielles et internationales, entre public et privé pour accélérer les mutations de notre écosystème de santé et le renforcer sur le plan européen
  1. Repenser les modèles économiques et collaboratifs en santé, les territoires et les métiers de demain grâce à une veille prospective.

 

En 2030, la santé sera toujours un secteur créateur de richesses en France avec près de 14 % du PIB. Les démarches en innovation collaborative, si elles placent le patient 2.0 au coeur du dispositif, constitueront un véritable levier de compétitivité et de succès.

 

Sources :

  • Publication “SANTE 2030 vers de nouveaux modèles économiques et collaboratifs”​ du LAB SANTE de l’IES.

Pour en savoir plussante_2030_vers_de_nouveaux_modeles_economiques_et_collaboratifs_janvier_2017

Répondre